bulletin de nouvelles Communiqué de presse

La Maisonnée s’engage dans la lutte à la discrimination contre les femmes immigrantes.

CONFÉRENCE DE PRESSE

  • QUAND : Le 16 février à 11 h
  • OÙ : En ligne sur Zoom

Ouverte aux participantes et aux organismes afin de diffuser les impacts positifs de ce projet.

https://us02web.zoom.us/j/87812752991?pwd=MWtZQmZNNzhsMEwrZ1k1VEdicUI1Zz09

QUI : Nabila Aldjia Bouchala – Chargée de projet à La Maisonnée, doctorante en sociologie et chargée de cours à l’UQAM
Hameza Othman – Chef de service Accueil, intégration
Pascale Sarkis – Assistante de projet.

POUR DAVANTAGE : à 10 h se déroulera sur Zoom également, la dernière séance du projet en collaboration avec l’invité :
Fatiha Bensalah – Chargée de cours, directrice de recherche & superviseure de stages. Programme de maîtrise en médiation interculturelle. Faculté des lettres et sciences humaines à l’Université de Sherbrooke-Campus de Longueuil.

VOUS ÊTES INTÉRESSÉ PAR CE PROJET OU VOUS SOUHAITEZ EN SAVOIR PLUS, CONTACTEZ-NOUS !

Demandez Nabila Aldjia Bouchala, Chargée de projet

nabila.bouchala@lamaisonnee.org | 514 271-3533

Inès Bouteiller, Agente de communication de la Maisonnée : Service Accueil et Intégration. ines.bouteiller@lamaisonnee.org

Dans le sillage du projet de lutte à la discrimination envers les femmes, financé par le gouvernement du Québec, l’organisme communautaire – La Maisonnée, est parvenu à mettre en lumière des situations de discrimination vécues par les immigrantes, tout en observant le potentiel d’action de ces femmes alors que rares étaient celles qui semblaient au fait de la réaction à adopter face à de telles injustices.

En effet, les témoignages recueillis par La Maisonnée, à travers des entretiens anonymes et confidentiels lors de ce projet, confirment la littérature scientifique sur la question des inégalités vécues par les immigrantes quant à l’accès au marché de l’emploi, les discriminations dans le milieu professionnel mais aussi dans l’espace public. Ces obstacles sont souvent structurels ou systémiques (la non-reconnaissance des acquis professionnels, inégalités salariales, stigmatisation, harcèlement dans la rue, etc.) Si ces femmes arrivent à mettre des mots sur leur vécu, il n’en demeure pas moins qu’elles peinent à trouver le chemin pour s’en sortir. D’ailleurs, certaines participantes ont qualifié leur processus migratoire comme une expérience traumatique, un sentiment amplifié par l’effet d’isolement que vivent beaucoup d’entre elles.

La Maisonnée est un OBNL qui offre des services collectifs et individuels en matière d’accueil et d’intégration socioprofessionnelle. Elle accompagne surtout les nouveaux arrivants dans toutes les étapes de leur établissement et de leurs démarches vers l’emploi au Québec. La Maisonnée sensibilise aussi bien la société d’accueil que les immigrants sur les principes et les avantages du vivre-ensemble et du renforcement du lien social.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.