bulletin de nouvelles Justice sociale Médias

Détenu∙es de conscience au Maroc

Depuis environ une décennie, les libertés publiques connaissent un recul critique dans le pays.  Lors du Hirak Rif, mouvement populaire de protestation qui secoue le Nord du Maroc depuis 2016, plus d’un millier de manifestants et de manifestantes ont été arrêtés.  Certains d’entre eux ont été tués, maltraités, torturés et condamnés à de lourdes peines de prison.  Pourtant, ils ont manifesté pacifiquement pour demander des droits économiques et sociaux.   

De plus, plusieurs mouvements populaires de démocratisation dans d’autres régions du Maroc ont subi une répression similaire.  

Journalistes et activistes des droits humains ne sont pas épargnés.  Parmi d’autres, le journaliste et rédacteur en chef, Soulaïmane Raissouni, a été arrêté en mai 2020.  Depuis, il a été condamné à 5 ans de prison et 100.000 dh d’amende.  Raissouni est connu pour ses articles qui dénoncent la pauvreté et l’abus du pouvoir.

De même, le journaliste d’investigation, Omar Radi, a été arrêté en juillet 2020, et écope quant à lui de six ans de prison et 200.000 dh d’amende.  Radi est connu pour ses enquêtes sur la corruption des hauts fonctionnaires.   

Le militant Nourredine Aouaj écope de deux ans de prison, parce qu’il a exprimé sa solidarité avec le journaliste arrêté Raissouni.

La justice marocaine déguise les procès politiques en procès de mœurs.  C’est la raison pour laquelle le Centre Afrika se joins à ceux et à celles qui demandent la liberté immédiate et sans condition des détenus d’opinion au Maroc.  

Soulaimane Raissouni et Omar Radi, connus pour leur critiques du pouvoir, sont en prison depuis près d’un an au Maroc, poursuivis pour des faits d’agression sexuelle. Leurs audiences ont été renvoyées au 29 juin. www.liberation.fr

CASABLANCA (Maroc) – Le Tribunal de première instance de Casablanca a condamné, jeudi, le militant et membre du Mouvement du 20 Février , Noureddine Aouaj, à deux ans de prison ferme, pour …www.aps.dz

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.