bulletin de nouvelles Spectacle

Zal Sissokho, l’homme qui fait parler la Kora

16 mars 2019

L’homme, qui sait faire parler la kora dans toutes les langues et dans tous les quatre coins du monde (dixit, Moise Mougnan). N’est pas griot tout musicien qui vient d’Afrique. Ces porteurs de traditions orales sont de castes Kouyaté, Diabaté ou Sissokho ; les trois seules grandes familles qui colportent la mémoire du peuple mandingue. Zal Idrissa Sissokho n’a pas que le nom, il a le bagage et cette incroyable faculté d’improvisation. Zal joue de la kora et chante en malinké et en wolof des mélodies inspirées ou empruntées aux traditions de l’Afrique de l’Ouest. Arrivé à Montréal en 1999 et boursier des Conseils des arts du Canada et du Québec à plusieurs reprises depuis 2001, Zal Idrissa Sissokho a vite pris sa place dans le paysage sonore montréalais. Il joue en solo et avec de nombreux artistes et formations tels Les frères Diouf, Celso Machado, Fakhass Sico, Lilison di Kinara, Richard Séguin, Takadja et Muna Mingole. Il a contribué aux albums de Corneille, IKS, Hart Rouge, Lousnak, Sara Rénélik, Les frères Diouf et Musa Dieng Kala. Zal Idrissa Sissokho a aussi participé au spectacle « Ô » du Cirque du soleil à Las Vegas et à la musique du film « Un dimanche à Kigali » de Robert Favreau. Tout récemment, Zal fut choisi, avec 12 autres musiciens, pour le documentaire « La symphonie du nouveau monde » de Luc Boivin, diffusée sur les ondes d’ARTV et de Radio-Canada et invité à l’émission Belle et Bum en 2009 et 2011. En 2013, Zal a pris part au tournage et à la musique du film l’Autre Maison (Max Film) de Mathieu Roy, assurant l’ouverture officielle du Festival des Films du Monde de Montréal.
Virtuose de la Kora, Zal vous invite au pays merveilleux de la musique mandingue d’hier et d’aujourd’hui dans un concert intime.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.