bulletin de nouvelles Conférences

Visite de Mgr Ignatius Kaigama au Canada – Un mot d’espérance au milieu de la violence.

Aide à l’Église en Détresse Canada (AED) accueillera du 8 au 14 juin prochain Mgr Ignatius Kaigama, archevêque de Jos au Nigeria, capitale de l’État du Plateau et ville située en plein cœur d’une zone du pays régulièrement touchée par des violences que d’aucuns décrivent comme étant de moins en moins motivées par une lutte de territoire, mais plutôt par le désir d’islamiser des régions pourtant largement chrétiennes.

« Ce que nous observons dans certaines régions du Nigeria est alarmant », estime Marie-Claude Lalonde, directrice du bureau canadien de l’AED, situé à Montréal.

« J’ai bien hâte d’entendre Mgr Kaigama, un partenaire de longue date, nous parler de la situation complexe et difficile que vit la population de sa région, en particulier les chrétiens. »  Cette région – appelée la « ceinture du milieu » parce que se situant au milieu du pays – divise le Nigeria en deux; le sud où vivent une majorité de chrétiens; le nord, où vivent une majorité de musulmans.

« Certains rapports reçus dernièrement laissent croire qu’il pourrait y avoir une tentative d’islamisation des régions à majorité chrétienne situées dans cette ceinture. Les coups de force, les massacres, les déplacements et les vols de territoire laissent des milliers de gens, dont des chrétiens, sans ressources. »

La ville de Jos où siège Mgr Kaigama depuis l’an 2000 a été le théâtre d’affrontements similaires en 2004. Depuis, celui qui préside actuellement la Conférence des évêques catholiques du pays est devenu un ardent défenseur du dialogue entre chrétiens et musulmans. Si le fondamentalisme religieux est l’une des raisons principales des violences, l’évêque ne se gêne pas pour dénoncer régulièrement le manque de moyens pour lutter efficacement contre la montée des extrémismes, non seulement par la défense effective des minorités, mais également parce qu’il n’existe pas de système d’éducation digne de ce nom et que le chômage est endémique, plus de 14 %.

Première visite au Canada

Mgr Kaigama se dit « très heureux de ce premier voyage au Canada ». Et, malgré les problèmes très sérieux qu’on rencontre dans son pays, il entend aussi « apporter une note d’espérance » aux personnes qui viendront l’écouter. « Un chrétien doit toujours vivre d’espérance, tout en continuant à travailler et à lutter pour que le monde soit plus juste et plus humain. »

Celui qui a gagné la Colombe d’or en 2012 pour son travail de promotion de la paix et de l’harmonie interreligieuse* visitera Vancouver le 8 juin, où il donne rendez-vous au public dès 19 h 30 au John Paul II Pastoral Centre. Le 9 juin, il se rend à Toronto où il présidera la messe de 17 h à la cathédrale St. Michael.

Le lendemain, il sera à la paroisse St. Clare à 11 h, et présidera la messe pour ensuite s’adresser aux personnes présentes. Les 11 et 12 juin, il sera dans la région de la capitale où il célébrera la messe à la cathédrale Notre-Dame d’Ottawa.

Le lendemain, il vous invite à le rencontrer au Centre diocésain de Gatineau. Enfin, les 13 et 14 juin, il termine sa visite à Montréal, où il célébrera la messe à 17 h 15 à la basilique St. Patrick le 13. Le lendemain, il invite le public à venir le rencontrer à 19 h 30, à la Librairie Atwater.

Pour plus d’informations et pour les adresses des lieux, rendez-vous sur notre site web : https://acn-canada.org/fr/mgr-kaigama-un-mot-desperance-au-milieu-de-la-violence-et-de-la-persecution/

Vous pouvez également téléphoner au 1-800-585-6333.

*Remis par l’organisation italienne Archivio Disamo Institute Richerche International

Source : Mario Bard, Information, AED Canada
(514) 932-0552, poste 224, ou sans frais, au 1-800-585-6333
Cell. : 514-967-8340      
com@acn-canada.org

*Les articles et communiqués de l’AED sont offerts gratuitement pour publication partielle ou totale, à la seule condition que la source, Aide à l’Église en Détresse (AED), soit mentionnée.
Aide à l’Église en Détresse (AED) est une œuvre pontificale de charité catholique internationale qui a pour mandat « le service de la charité fraternelle envers les Églises locales les plus souffrantes et nécessiteuses », par l’information, la prière et l’action. Fondée par le Père Werenfried en 1947, elle aide spirituellement et matériellement l’Église en détresse dans plus de 140 pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *