bulletin de nouvelles Femmes

Pour l’égalité et l’autonomie des femmes

L’égalité et l’autonomie des femmes contribuent à l’avancement des sociétés

L’égalité et l’autonomie des femmes contribuent à l’avancement des sociétés

Lutter contre les discriminations pour avancer

Dirigé par les Oblats, le Complexe scolaire Père Giosa dessert une grande population composée de jeunes filles et de garçons. Au sein de cette institution, le Centre socioprofessionnel mène des activités depuis 2017. Il a pour but de donner un encadrement surtout aux jeunes femmes de la communauté. De cette manière, le Centre participe à leur réinsertion socioprofessionnelle par le biais de cours d’alphabétisation et de l’enseignement de métiers tels la couture et l’hôtellerie.
Même si le Centre offre ses services depuis deux ans, le manque de matériel représentait un obstacle à la poursuite de ses activités. Devant ce constat, les Oblats ont mobilisé les gens de la communauté pour qu’ils puissent prêter main-forte lors de l’équipement du centre. Ils ont effectivement été sensibilisés à propos de l’impact socioéconomique positif de ce projet.
Dans des sociétés inégalitaires, les groupes les plus vulnérables de la société sont souvent formés de jeunes et de femmes. Les difficultés économiques qui pèsent sur ces dernières sont doublées de discriminations sur la base du sexe. De fait, en République démocratique du Congo, le parcours d’une femme s’avère très difficile, voire pénible. Les Oblats congolais connaissent très bien cette réalité et veillent à pallier ces inégalités par des gestes au quotidien.
Ainsi, un des objectifs du développement durable émis par l’Organisation des Nations Unies (ONU) résonne dans le quartier Camp Luka, à Kinshasa.
En effet, dans son objectif numéro 5, l’ONU souhaite parvenir d’ici à 2030 à l’égalité des sexes et à l’autonomie de toutes les femmes et les filles. Les Oblats ont évalué la situation et ont mis en branle un projet dans ce sens.

Dirigé par les Oblats, le Complexe scolaire Père Giosa dessert une grande population composée de jeunes filles et de garçons. Au sein de cette institution, le Centre socioprofessionnel mène des activités depuis 2017. Il a pour but de donner un encadrement surtout aux jeunes femmes de la communauté. De cette manière, le Centre participe à leur réinsertion socioprofessionnelle par le biais de cours d’alphabétisation et de l’enseignement de métiers tels la couture et l’hôtellerie.

Même si le Centre offre ses services depuis deux ans, le manque de matériel représentait un obstacle à la poursuite de ses activités. Devant ce constat, les Oblats ont mobilisé les gens de la communauté pour qu’ils puissent prêter main-forte lors de l’équipement du centre. Ils ont effectivement été sensibilisés à propos de l’impact socioéconomique positif de ce projet. 

Dans des sociétés inégalitaires, les groupes les plus vulnérables de la société sont souvent formés de jeunes et de femmes. Les difficultés économiques qui pèsent sur ces dernières sont doublées de discriminations sur la base du sexe. De fait, en République démocratique du Congo, le parcours d’une femme s’avère très difficile, voire pénible. Les Oblats congolais connaissent très bien cette réalité et veillent à pallier ces inégalités par des gestes au quotidien.

Ainsi, un des objectifs du développement durable émis par l’Organisation des Nations Unies (ONU) résonne dans le quartier Camp Luka, à Kinshasa.

En effet, dans son objectif numéro 5, l’ONU souhaite parvenir d’ici à 2030 à l’égalité des sexes et à l’autonomie de toutes les femmes et les filles. Les Oblats ont évalué la situation et ont mis en branle un projet dans ce sens.

La conscientisation de la communauté consolide les acquis en matière d’égalité des femmes

Ainsi, grâce à vos dons, le Centre a été équipé de machines à coudre et d’autre matériel nécessaire à la pratique de la couture. Dans ce contexte, ce projet a permis de faire des progrès importants dans la pratique professionnelle des participantes qui fréquentent le Centre. C’est qu’il a favorisé la réinsertion socioprofessionnelle de 67 jeunes femmes et contribué par le fait même à l’amélioration des conditions sociales de près de 300 personnes.

En outre, la réussite de ce projet n’aurait pas été possible sans le travail de conscientisation de la part des membres de la communauté. Ils ont justement organisé des rencontres pour sensibiliser les jeunes femmes aux bienfaits de l’égalité et à l’autonomie des femmes. Ces dernières s’y sont engagées avec la ferme conviction de changer les mentalités et de faire avancer leur cause.

Les Oblats de la République démocratique du Congo participent à la réalisation de ces changements si nécessaires pour la société. Et vous, grâce à votre soutien indéfectible, vous appuyez également cette noble mission.

Au nom des Oblats et de la communauté de Camp Luka, nous vous disons merci. Merci de nous soutenir dans ces projets visant l’égalité et l’autonomie des femmes!

Cliquer ici pour ouvrir le document PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.