bulletin de nouvelles

Incitatifs à l’épargne-études en vue des études postsecondaires

Le Centre Afrika est heureux de faire la promotion du programme du Gouvernement du Canada concernant les incitatifs à l’épargne-études en vue des études postsecondaires de nos enfants. En effet, ce programme permet entre autre aux familles à faible revenus d’obtenir jusqu’à 2000 $ par enfant, et ce, sans aucune contribution financière  des parents. Nous trouvons très important que tous les enfants aient une chance égale de pouvoir accéder à une éducation de qualité.  Et ce programme donne cette chance à tous, indépendamment des conditions de revenus des parents. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter : canada.ca/epargne-etudes

Nous aimerions éventuellement vous inviter à une rencontre d’information au Centre Afrika pour vous permettre d’en savoir plus.

Message de Jean-Félix Tshunza, M.sc.Pol. du programme canadien pour l’épargne études, Direction générale de l’apprentissage – Emploi et Développement Social Canada

La planification des études postsecondaires d’un enfant dans un programme d’apprentissage, un cégep, une école de métiers, un collège ou une université leur ouvre la porte à une multitude de possibilités.

Dans le but d’aider à épargner pour les études futures d’un enfant, le gouvernement du Canada offre deux incitatifs à l’épargne-études, lesquels sont versés dans un régime enregistré d’épargne-études (REEE).

La subvention canadienne pour l’épargne‑études (SCEE) prévoit un montant de base de 20 % pour la première tranche de 2 500 $ des cotisations personnelles annuelles à un REEE (cette subvention est offerte à tous les bénéficiaires admissibles, peu importe le revenu familial), ainsi que le montant supplémentaire de la Subvention canadienne pour l’épargne-études, qui prévoit :

a) une subvention équivalant à 10 % de la première tranche de 500 $ des cotisations personnelles annuelles pour les enfants issus de familles dont le revenu modifié est supérieur à 46 605 $ et jusqu’à 93 208 $; ou

b) une subvention équivalant à 20 % de la première tranche de 500 $ des cotisations personnelles annuelles pour les enfants issus de familles dont le revenu modifié est de 46 605 $ ou moins.

La SCEE est offerte jusqu’à la fin de l’année civile où l’enfant atteint l’âge de 17 ans. La limite cumulative, qui comprend également le montant supplémentaire de la Subvention canadienne pour l’épargne-étude, est de 7 200 $.

Le bon d’études canadien (BEC) est offert aux enfants admissibles de familles à faible revenu nées en 2004 ou après et prévoit un paiement initial de 500 $ plus 100 $ pour chaque année d’admissibilité, jusqu’à l’âge de 15 ans, pour un maximum de 2 000 $. Les cotisations personnelles ne sont pas requises pour recevoir le BEC.

Les REEE sont le seul instrument d’épargne qui attire les incitatifs fédéraux et aussi, le cas échéant, les incitatifs provinciaux en matière d’épargne-études. Dès que l’inscription à l’enseignement postsecondaire est complété, l’argent économisé dans un REEE est non seulement utilisé pour aider à payer les frais de scolarité, mais peut également servir à payer les frais de logement, de transport et autres frais liés à l’éducation, tels que les manuels, l’équipement, les fournitures scolaires, etc. Bien que les données probantes indiquent une familiarité générale qu’ont les familles avec les REEE, la recherche fait montre d’un faible niveau de sensibilisation relatif aux incitatifs à l’épargne-études; en particulier parmi les familles à faible revenu, les peuples autochtones, les nouveaux arrivants au Canada et ceux qui vivent dans des collectivités rurales et éloignées. À cet égard, de nombreux enfants admissibles n’ont pas pu recevoir le BEC. En 2017, au Québec seulement, 676 287 enfants admissibles n’avaient toujours pas reçu l’incitatif. C’est ainsi que nous sollicitons votre aide pour faire passer le message à ceux qui peuvent le plus bénéficier de ces informations.

Nous vous encourageons à sensibiliser quant à l’importance des REEE et du BEC en contribuant à rendre l’éducation postsecondaire plus accessible, en particulier pour les enfants issus de familles à faible revenu.

Pour plus de renseignements sur les REEE et le BEC, veuillez consulter: épargne-études ou veuillez communiquer avec : CESP-PCEE-OUTREACH-SENSIBILISATION@hrsdc-rhdcc.gc.ca

Merci beaucoup!

Jean-Félix Tshunza, M.sc.Pol., Programme canadien pour l’épargne études, Direction générale de l’apprentissage – Emploi et Développement Social Canada – Tél : 819-654-8544 – Jeanfelix.tshunza@hrsdc-rhdcc.gc.ca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.