bulletin de nouvelles

Histoire de Mamy Kaya

Ndiallo Aw Badji

Je suis très honorée de la reconnaissance de mon travail en développement durable, en économie sociale et circulaire par le Centre Afrika.

Je suis très contente d’être sélectionnée par le Club SACO pour son bilan des 5 dernières années au Sénégal en développement international avec les femmes. Le Sénégal chef de file pour l’Afrique de l’Ouest.

Depuis le début de Mamy Kaya, le Centre Afrika reconnaît notre professionnalisme et nous soutient en nous offrants des opportunités pour présenter nos produits. Merci père Serge St-Arneault, Jean-François BéginJean Marie Mousenga

Pour plus de renseignements; www.mamykaya.com

Page Facebook : Mamy Kaya, Le Meilleur de la Nature

Histoire de Mamy Kaya

« Le Meilleur de la Nature » est l’histoire d’une grande dame, ma mère Rokhaya Ndiaye dit Kaya. Ma maman a travaillé dans une famille française pendant la colonisation au Sénégal dans les années 50. C’est cette famille qui l’appelait Kaya. Après l’accession à l’indépendance, elle est allée travailler dans un dispensaire à Bambey, ma ville natale. Cela lui permit d’acquérir un statut social pour soutenir financièrement des groupes de femmes dans les villages avoisinants orientés vers la production de graines de semence. Fréquemment, les maris de ces femmes aidaient ma mère à cultiver ses propres champs. Au moment des récoltes, nous faisions alors du troc comme dans le film de Cyrille Dion dans le célèbre documentaire DEMAIN. Aujourd’hui, c’est ce qu’on appelle le Développement Durable et l’Économie Sociale.

Mamy Kaya « Le Meilleur de la Nature » fait partie du Groupe Mamy Kaya inc. crée dans cet esprit de Développement Durable et Économie Sociale. Mamy Kaya, « Le Meilleur de la Nature » collabore et soutient trois groupements de femmes agricultrices dans le domaine des fruits, des poudres et également avec une huilerie fondée sur ces mêmes valeurs durables. Nos produits sont faits avec un grand soin tout en respectant la nature. Mamy Kaya collabore également avec des femmes et des filles au Canada pour la distribution des produits.

La fondatrice, Ndiallo Aw Badji, en raison de son histoire personnelle, implique des jeunes en difficulté dans son réseau de ventre pour soutenir leur intégration sociale.

Rokhaya Ndiaye dit Kaya

C’est la photo de ma mère lorsqu’elle était plus jeune. Tout ce que j’entreprends actuellement, je le doit de ma mère depuis que je suis petite. Elle est ma source d’inspiration. Elle a toujours été leader dans sa communauté. D’ailleurs, malgré qu’elle soit aveugle et âgée de 90 ans, elle jour encore un rôle important de leadership.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.