bulletin de nouvelles Conférences

Déjeuners Littéraires De Montréal (DLM)

DÉJEUNERS LITTÉRAIRES DE MONTRÉAL | La lecture-débat de « La mélanine épinglée, Volume II: L’École de Montréal et le défi de vivre amélanique » (Les Éditions Solstice Austral, 2019, 259 pages) a lieu au Centre Afrika de Montréal. Dr Ndia-Bintu Kayembe, Ph.D., a éclairé l’assistance sur sa publication « L’éducation relative à l’amélanisme (ERA): Oui, mais…Quelle pédagogie? »

Se servant d’une projection PowerPoint bien documentée, l’auteur a justifié le choix de l’éducation à l’amélanisme par l’École de Montréal pour relever le défi de vivre amélanique.

L’échange fut intense et animé entre l’auteur et deux participantes : Logmo Mahi, pharmacienne qui a partagé son expérience d’amélanique au Cameroun et Charlotte Mutombo Umba qui s’est rappelée du traumatisme subi par une de ses connaissances au Congo qui avait donné naissance à une belle et jolie fille amélanique. Ce faisant, trois heures imparties pour l’événement n’ont pas suffi pour débattre des autres articles publiés dans le volume sous examen, à savoir : « L’École de Montréal et les droits des Amélaniques » d’André-Man Mbombo et « La nature au secours des Amélaniques. Les écrans solaires ‘bio’ sont-ils dans le secret des plantes? », du Prof Majambu Mbikay, Ph.D.

Pourquoi parler des amélaniques ?

Dr Logmo Mahi, Pharmacien

Le 23 novembre 2019 a eu lieu au Centre Afrika le tout premier déjeuner littéraire de Montréal sous le patronat du Centre Canadien de Sensibilisation à l’Amélanisme. Ce déjeuner portait sur la présentation du livre « La mélanine épinglée, volume 2. L’École de Montréal et le défi de vivre amélanique ». Il s’agissait d’une lecture sélective du livre suivie d’un débat. Le choix a été porté sur l’extrait concernant « l’Éducation Relative à l’Amélanisme (ERA) ». Cet extrait a permis de comprendre ce qu’est l’ERA, sa pertinence, son contenu, ses principaux acteurs ainsi que la meilleure pédagogie à adopter.

Sommairement, il s’agit de faire comprendre aux gens que les personnes amélaniques sont des êtres humains à part entière. MAIS POURQUOI !!! Pourquoi déployer tant d’efforts pour simplement admettre que les amélaniques sont des personnes à part entière comme tout autre être humain ? En effet, l’absence de mélanine cause de sérieux problèmes dans certaines parties du monde, allant d’atroces pratiques mystiques à la difficulté de jouir des services de base que tout pays est censé garantir à ses citoyens. 

En effet, dans certaines zones du monde, les amélaniques sont traqués et tués pour diverses raisons. Dans d’autres lieux, les amélaniques doivent faire face à des difficultés quotidiennes tout simplement parce que l’on ne tient pas compte du retentissement sanitaire, éducationnel et socioculturel que leur différence entraine. Cela leur rend la vie vraiment difficile.

Toutefois, certains pays ont su cerner cette problématique ; ils ont compris que les amélaniques étaient des êtres humains ayant des besoins particuliers, besoins qu’ils ont inclus dans l’offre de services de leurs pays afin d’être en accord avec la Déclaration universelle des droits de l’homme. Dans ces pays, les amélaniques ne constituent pas un groupe à part, mais sont fondus dans le reste de la population, leurs services de base étant garantis et leurs besoins intégrés.

De mon point de vue, le meilleur aboutissement de l’ERA serait d’arriver de façon universelle au troisième cas de figure de sorte que les amélaniques ne passent plus le clair de leur temps à chercher leur place dans ce monde, mais plutôt à vivre pleinement dans ce monde qui nous appartient à tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.