bulletin de nouvelles Spiritualité

À nos amies et amis de Maurice Zundel

Nous voici donc parti pour une seconde vague de la pandémie. Alors que les relations interpersonnelles sont soumises aux exigences du confinement, voici le numéro 112  du bulletin Présence daté d’octobre 2020. Il sera, je l’espère,  un petit caillou blanc sur votre chemin. Vous pouvez y accéder en cliquant sur le lien ci-après.

Devenir le berceau de Dieu
ou la question de la relation interpersonnelle

Depuis 6 mois, les exigences imposées par la pandémie sont venues perturber nos relations interpersonnelles.  C’est à partir de cette situation interpellante que ce numéro 112 a été développé.

Dans le premier texte, Relation horizontale et relation verticale,  Zundel souligne le développement formidable des techniques qu’il qualifie de « science cuisine » (ligne horizontale) et qui nous amène à considérer Dieu comme « bouche trou » provisoire en attente des progrès à venir. Zundel invite alors à considérer la « science contemplative » (ligne verticale) qui ouvre à une toute autre conception de Dieu.

Le second texte est intitulé Connaissance de Dieu et relation interpersonnelle. Nettement plus long, nous y avons ajouté toute une série de sous-titres espérant ainsi vous en faciliter l’accès. Après avoir pris en considération les notions de connaissance entre humains et de révélation de Dieu, Zundel y aborde successivement la révélation suprême qu’est l’Incarnation de Dieu, la relation interpersonnelle avec Jésus Christ ferment de notre libération. Il conclut par  l’exigence d’une relation interpersonnelle témoignant de l’incarnation – progressive et singulière – de Dieu en chacun de nous pour suppléer aux incompréhensions excusables du monde.

Les quelques notes de Zundel qui constituent l’encart p. 23, évoquent le Rôle de l’homme : sortir de sa biologie égocentrique pour découvrir Dieu dans le prochain. Zundel note en effet que « le prochain est l’unique chemin de l’Incarnation. Nous ne trouvons Dieu que dans le prochain ».

Le bref texte suivant, Relation horizontale et verticale avec les autres,  évoque nos difficultés et nous invite à nous oublier et à maximiser la ligne verticale en soi et dans les autres.

Enfin le texte, Les mains pour aimer, clôt ce parcours en appelant chacun à devenir le berceau de Dieu offert à la contemplation d’autrui.

Bonne lecture

Pour le comité Bulletin Présence, Richard ARNAUD, info@mauricezundel.ca –  514 457-9795

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.